Suivez-nous :

Guitare LiveCours de guitareThéorie › Le mode Bartok

Le mode Bartok

Cours Théorie / Harmonie modale
Démarrer le cours

Résumé du cours

Ce mois-ci, nous allons étudier le mode Bartok, du nom du célèbre compositeur Béla Bartok. Il a fait appel à ce mode à de multiples reprises (d'où son nom). Aujourd'hui, il est très utilisé dans le jazz et le connaître est essentiel pour tout improvisateur qui se respecte. Entrons sans attendre dans le vif du sujet.

Sujet(s) abordé(s)

bartoklydien dominantgamme mineure mélodiquemodemodes grecsdorien
Discussions à propos de ce cours

Le 11/12/2007



lhooqo6 a écrit :

Merci J pour ta réponse si rapide... ouf, je respire mieux maintenant... merci docteur




Réponse thérapeutique

Je ne te dis pas les points d'interrogation qui ont hanté mon esprit ce week-end !!

Le 11/12/2007



Dr J a écrit :

Je ne te dis pas les points d'interrogation qui ont hanté mon esprit ce week-end !!



Heureux qu'il n'y ait pas eu besoin de points de suture !

Le 25/12/2007

j'ai un souci avec tableau le récapitulatif de l’harmonisation de la gamme mineure mélodique page 1: par exemple au degré II je trouve un accord m7b5 mais c'est un m7 qui est indiqué, pb au degré IV aussi.
Est ce que les enrichissement entre parenthèse sont correct ou il y a des erreurs?
là je pédale un peu dans la semoule

Le 27/12/2007

Salut Regusse, qu'est-ce que tu prends comme gamme mineur mélodique ? Ne confonds-tu pas avec la gamme mineure naturelle ? Pour moi (mais il faudrait demander son avis au Maître) il y a 3 gammes mineures (je les donne en « La » pour simplifier) :

La mineur naturel, encore appelé La mineur mélodique descendant (mais alors il faut la prendre à l'envers , encore appelé mode éolien :
la - si - do - ré - mi - fa - sol - la

La mineur harmonique (par besoin d'une sensible pour l'accord du Ve degré [de dominante], donc sol devient sol#):
la - si - do - ré - mi - fa - sol# - la

La mineur mélodique proprement dit, encore appelé La mineur mélodique ascendant (pour éviter la 2de augmentée [1 ton et demi] entre fa et sol# de la gamme mineure harmonique, d'où fa devient fa#) :
la - si - do - ré - mi - fa# - sol# - la

Du coup, l'accord du IIe degré devient si - ré - fa# - la qui est bien un IIm7 et pas un IIm7b5. Mais pourquoi on utilise la gamme mélodique ascendante, et pas la gamme harmonique qui semblerait plus appropriée pour des accords ? je n'en sais fichtre rien... comme je l'ai dit, il faudrait demander au Maître... c'est peut-être qu'en jazz on harmonise en se basant sur la gamme jouée, qui est la gamme mélodique dans ce cas.
N'hésite pas à me faire part de tes réflexions là-dessus... ça m'intéresse !

Le 29/12/2007

Hello,
c'est moi qui ai honteusement "confondu" avec la gamme mineure harmonique et j'ai harmonisé avec, donc forcément je ne retrouvais pas la même chose. En reprenant et en harmonisant la gamme mineure mélodique je retrouve bien le tableau (hormis la coquille sur le degré III où les enrichissements sont bien 9 11# 13, et non pas 9b 11 13b colonne accords).
En revanche, pour répondre à la seconde partie de ton post, dans le cadre du cours sur un mode de la gamme mineure mélodique, c'est juste un mémo sur la construction de la gamme mineure mélodique en accord. Donc à mon avis, d'un point de vue théorique pur, si on doit improviser sur un contexte harmonique construit avec des accords issus de la gamme mineure mélodique (ceux qu'on a construit au dessus), on utilsera la gamme mineure mélodique. Si tu as une suite d'accord issus purement de l'harmonisation d'une gamme mineure harmonique, je jouerai sur une gamme mineure harmonique.
Je pense aussi que tu faisais allusion au fait que la gamme mineure mélodique s'exploite (comme son nom l'indique) plus aisément dans un contexte mélodique qu'harmonique. Est ce que c'était ça?

Olivier Olmos

Evaluer
Ma note :