Suivez-nous :

Guitare LiveParcoursJouer Fusion sans douleur

Jouer Fusion sans douleur

Présentation


Si l'on arrive de styles plus accessibles (rock, blues, hard...) approcher le jeu fusion semble être impossible. Pourtant, avec une bonne méthodologie et en abordant des thèmes précis les uns après les autres, il n'est pas inconcevable de jouer dans ce style. Avec quelques rappels théoriques, un peu d'apprentissage de gammes, de modes, d'arpèges, vous pourrez bientôt acquérir de nouveaux outils pour faire sortir votre jeu des carcans où vous le laisser trainer depuis sûrement trop longtemps !

Jouer Fusion sans douleur, part 1 - Quelques rappels
Ce que l’on appelle « jouer fusion », c’est généralement le fait d’évoquer des sonorités « jazz » (au sens très large) tout en conservant un son ou une « intention » rock ou blues. Parmi les guitaristes qui aiment jouer de cette manière, on peut citer en vrac Scott Henderson, Robben Ford, John Scofield, Allan Holdsworth, Frank Gambale... Cette démarche amène nécessairement à s’intéresser à l’harmonie de base, puis à un vocabulaire et des gammes nouvelles si l’on vient du blues et du rock. Nous allons voir dans ce premier cours quelques rappels sur la théorie musicale.

Jouer Fusion sans douleur, part 2 - la gamme mineure mélodique
Maintenant que vous avez en tête les bases théoriques de la musique, intéressons-nous à une gamme très utilisée en jazz, la gamme mineure mélodique, de son vrai nom « gamme mineure mélodique ascendante ». Elle a deux particularités.
1) Elle ressemble étrangement à une gamme majeure, ce qui est étonnant pour une gamme mineure ! En effet, si on analyse les notes de la gamme de DO mineure mélodique, on obtient : DO-RE-MIb-FA-SOL-LA-SI… Autrement dit, les notes de la gamme majeure de DO (« gamme diatonique », voir cours précédent), mais avec une tierce mineure (MIb), d’où cette couleur très particulière
2) Elle abrite en son sein une triade augmentée (fondamentale/tierce majeure/guinte augmentée). Si on reprend l’exemple précédent, DO mineur mélodique contient les notes MIb, SOL et SI, qui jouées dans cet ordre, constituent une triade augmentée de MIb. Pour cette raison, cette gamme est l’une des plus adaptées pour improviser sur les accords majeurs à quinte augmentée, présents à foison dans le jazz.

Jouer Fusion sans douleur, part 3 - la gamme mineure harmonique
C’est une gamme très utilisée, aussi bien en musique classique (donc en néo-classique) que dans les musiques de l’Est (par exemple la musique tzigane et par extension le jazz manouche), dans la musique espagnole ou dans les musiques orientales. Elle est très intéressante à utiliser dans le jeu moderne pour colorer une improvisation ou en transition pour amener une résolution mineure.

Jouer Fusion sans douleur, part 4 - la gamme diminuée
La gamme diminuée est une gamme très intéressante, elle sonne plus « out » que les précédentes. Abondamment utilisée par des guitaristes tels que Scott Henderson, John Scofield, etc….

Jouer Fusion sans douleur, part 5
La gamme diminuée est très intéressante, elle sonne plus « out » que les précédentes. Abondamment utilisée par des guitaristes tels que Scott Henderson, John Scofield, etc….

Détails du parcours


Intervenants



Renaud Louis-Servais

Sommaire


Jouer Fusion sans douleur

Prix : 5.00 €
Acheter
Sommaire